Élément fondamental de la sobriété et de la transition énergétique, la sensibilisation aux éco-gestes est le premier pas vers le changement de comportement des occupants d’un bâtiment. Le digital offre à cet égard de multiples opportunités aux gestionnaires de bâtiments tertiaires publics et privés pour accompagner le changement dans les comportements des usagers et réussir un programme d’efficacité énergétique s’inscrivant dans une démarche durable. Les solutions sont nombreuses. Zoom sur une approche qui a particulièrement le vent en poupe : le serious game, via une application mobile.

Différentes études réalisées sur l’impact des programmes de sensibilisation en matière de réduction des consommations énergétiques montrent qu’un consommateur averti réduit de 5 à 15 % sa consommation énergétique. Un chiffre particulièrement intéressant pour les organisations publiques comme privées, amenées à maîtriser leurs dépenses énergétiques et réduire leur impact environnemental global depuis la RT 2012 et en anticipation de la RT 2020.

Ce constat a enclenché en 2015 une dynamique partenariale entre ENGIE Lab Singapour et l’Université Technologique de Nanyang à Singapour. Elle a abouti au lancement de l’application PowerZee, serious game qui encourage ses utilisateurs à réduire leur consommation d’énergie en transformant en jeu la chasse au gaspillage.

« Le serious game est un levier très puissant en termes de sensibilisation des publics et de changement des comportements parce qu’il combine trois leviers : la dimension ludique, interactive et participative » met en exergue Jean-Claude Benisti, responsable du projet au Lab CRIGEN d’ENGIE.

De la sensibilisation aux éco-gestes au pilotage de la consommation
Le principe de départ est en apparence simple : en signalant les éco-gestes qu’ils adoptent (éteindre la lumière, utiliser les escaliers, etc.) ou en proposant de nouveaux éco-gestes, les utilisateurs de l’application gagnent des points. Plus ils marquent de points, plus ils améliorent leur empreinte environnementale, en contribuant à la plantation de nouveaux arbres sur l’île de Sumatra en Indonésie via l’association Reforest’Action.

Powerzee

Depuis, l’application s’est étoffée : elle s’est enrichie de la création d’un réseau social permettant aux utilisateurs de signaler, d’échanger et d’évaluer des points d’intérêts en matière de développement durable (alimentation, sport, culture, travail, lieux écologiques). Elle permet également d’organiser des challenges entre plusieurs groupes réunis au sein d’une même communauté et de créer un niveau d’émulation supérieur. Enfin, l’application est enrichie d’une fonction de crowd-sourcing : PowerZee est capable de solliciter les utilisateurs au sujet de la température de la pièce dans laquelle ils se trouvent, permettant aux gestionnaires de bâtiments de régler en conséquence la température de consigne du système de climatisation ou de chauffage et d’améliorer ainsi l’exploitation globale du bâtiment (confort des occupants et consommation d’énergie).

« Nous avons aussi désormais la possibilité de mettre en place un dispositif de suivi par télérelève des consommations (énergies, eau). C’est une option qui permet de suivre le niveau de corrélation entre l’action de sensibilisation aux éco-gestes et ses conséquences concrètes en matière de consommation » précise Jean-Claude Benisti.

Une application déployée dans le cadre d’un CPE
Depuis son lancement en 2015 à Singapour, l’application a fait du chemin. Elle a été déployée en 2017 pour la Ville de Lille auprès des utilisateurs des écoles maternelles et bâtiments techniques ; sur le Campus de Bordeaux en 2018 sous forme de challenge auprès des étudiants et personnels durant 5 mois et également sur le Campus universitaire international de Paris en 2017. Dans ce cas spécifique, la solution PowerZee a été déployée dans le cadre d’un Contrat de Performance Énergétique noué entre la Cité Internationale Universitaire de Paris, l’un de ses partenaires institutionnels, la Caisse Des Dépôts et Consignations, ENGIE Cofely et Vertuoz. « Le choix du client s’est porté sur l’offre ENGIE qui répondait avec PowerZee, à la demande du client d’impliquer les occupants dans la réussite de cette démarche d’efficacité énergétique » note Jean-Claude Benisti.

Découvrez l’application Powerzee en vidéo 

Powerzee

Si l’application a prouvé sa pertinence auprès des acteurs publics, elle intéresse aussi le tertiaire privé – la Business Unit MESCAT (Moyen Orient, Asie du Sud et Centrale et Turquie) d’ENGIE l’a également déployée – et pourquoi pas demain le logement collectif ? Commercialement, la mesure d’un retour sur investissement grâce aux économies générées par les changements de comportement des occupants serait décisive.

« À cet égard, nos clients qui ont choisi de déployer la version la plus complète de l’application, à Bordeaux ou à Paris par exemple, se sont dotés des outils d’évaluation qui permettront au fil du temps d’identifier et d’activer les leviers comportementaux pour renforcer le rôle des occupants dans la réduction de leur propre empreinte carbone et, de fait, de celle des bâtiments qu’ils occupent » conclut Jean-Claude Bénisti.

L’interaction au cœur de la sensibilisation digitale aux éco-gestes

Le serious game n’est qu’une des multiples solutions digitales offertes pour sensibiliser les occupants d’un bâtiment ou groupe de bâtiments aux éco-gestes ou à l’éco-responsabilité. Elles proposent des niveaux d’interactivité et des mécanismes d’incitation plus ou moins développés avec les usagers. Le digital est un moyen d’accompagnement à coût maîtrisé. Pour que cela dure, il faut mettre en place une pédagogie participative qui pallie à la résistance au changement de comportement. L’accompagnement au changement de comportement est l’affaire de tous : des communautés collaboratives, des acteurs naissants comme les assistants à maître d’usage qui vont accompagner les assistants à maîtrise d’ouvrage sous un angle sociologique.

Les gestionnaires de bâtiments publics peuvent par exemple opter pour ÉcoBoard, solution d’affichage proposée par Vertuoz, qui peut être installée dans tous les lieux de passage publics (halls d’accueils, salles de réunion et d’enseignement, de formation, ascenseurs, cafétéria…). Les occupants visualisent sur cette interface web les informations de consommations en continu de leur bâtiment (électricité, chaud, froid, eau, gaz…) et suivent les impacts de leur comportement au quotidien. Les données de consommation sont traduites en équivalences (km parcourus en vélo, en voiture, en train, en nombre de baignoires remplies) pour faciliter leur compréhension. ÉcoBoard propose aussi aux occupants des éco-gestes à réaliser au quotidien afin d’améliorer leurs comportements et permettre des économies d’énergies.

Les gestionnaires de bâtiments d’enseignement ou de collectivités territoriales peuvent également participer au concours Cube 2020 (Concours Usages et Bâtiment Efficace). Depuis juillet 2018, les inscrits profitent dans leurs locaux d’actions de sensibilisation menées sur place pour amener chacun à des comportements éco-responsables. Chaque mois, la consommation des différents bâtiments est collectée sur une plateforme dédiée et comparée à leur consommation historique. Seront récompensés par catégorie les bâtiments qui auront atteint la meilleure performance en termes d’économie d’énergie en actionnant 3 leviers : la rénovation du bâti, l’amélioration de l’exploitation technique et la sensibilité des usagers aux éco-gestes. Rendez-vous en juin prochain pour découvrir les lauréats de la 4è édition.

 

Retrouvez l’application Powerzee sur Google Play et l’App Store.