Filiale du Groupe Action logement, 3F (250 000 logements) mène une expérimentation d’objets connectés et a déployé dans son parc de logements collectifs une solution de VMC connectée avec les équipes de Vertuoz. Objectif : optimiser les coûts d’exploitation par une meilleure maintenance technique. Explications de Camille Pirou, référent technique Chez 3F (groupe Action Logement).

Quel était votre besoin ?

Dans le cadre de notre projet d’entreprise, nous souhaitons étudier le potentiel des objets connectés pour améliorer prioritairement le fonctionnement des installations de nos résidences et développer le service rendu à l’occupant. La VMC est de ce point de vue importante : elle contribue d’une part au renouvellement de l’air des logements et à leur confort. Elle évite d’autre part le développement des moisissures qui dégradent le bâti et augmentent le coût d’entretien des logements. La maintenance de la VMC revient à nos exploitants, mais nous souhaitions les épauler et trouver des leviers pour améliorer l’efficacité de la maintenance technique.

Quel équipement avez-vous choisi et pourquoi ?

Nous avons choisi de tester la VMC connectée dans une dizaine de nos résidences, soit 25 caissons de VMC à équiper dans les logements concernés. Nous avons opté pour les capteurs de pression (adaptables à tous types de caisson de VMC (classique ou basse pression). Ils ont été installés par notre exploitant au niveau de l’aspiration du caisson de VMC. Ils mesurent toutes les heures le niveau de dépression, communiquent par un réseau de télécom bas débit (Sigfox ou LoRa) et transmettent les mesures à la plateforme de service Vertuoz.

Nous sommes immédiatement avertis en cas d’absence de dépression, signe de panne de VMC. Une intervention technique est alors réalisée dans les 48h.

Selon vous, à quelles conditions cette expérimentation sera concluante ?

Nous nous sommes donnés une année pour le test, avant de déterminer s’il y a lieu d’étendre cette solution à plus grande échelle dans notre parc. L’expérimentation sera concluante si l’objet connecté améliore le délai d’intervention d’un technicien auprès du caisson de VMC en panne mais pas seulement.  Le système doit aussi faire la preuve que la VMC connectée permet de réaliser de la maintenance prédictive et d’anticiper les pannes grâce à l’analyse de la donnée. C’est un travail collectif que nous réalisons avec l’équipe de Vertuoz by ENGIE. Leur expérience en matière de mesures de fluides, d’objets connectés et de gestion des données est un vrai plus.